Quelle est la durée de conservation des données recommandée par la CNIL pour la finalité « Effectuer des opérations relatives à la prospection par téléphone (sans centrale d’appel automatique) »

Olympe

07/02/2024

La CNIL recommande que les informations permettant de prendre en compte l’opposition d’une personne dans le cadre de la prospection par téléphone (sans centrale d’appel automatique) soient conservées au minimum 3 ans. Cette durée de conservation est préconisée afin de respecter le principe de minimisation des données énoncé par le RGPD.

La conservation des données d’opposition est essentielle pour garantir le respect des choix des personnes qui ne souhaitent pas recevoir de sollicitations commerciales par téléphone. Ces données doivent être conservées de manière permanente afin de pouvoir les prendre en compte lors des futures campagnes de prospection.

Il est important de noter que seules les données nécessaires à la prise en compte du droit d’opposition doivent être conservées. Ainsi, il est recommandé de ne pas conserver de listes nominatives, mais plutôt de conserver uniquement les empreintes de l’adresse ou du numéro utilisé pour la prospection. Cette approche permet de limiter la quantité de données personnelles conservées, conformément au principe de minimisation du RGPD.

En résumé, la CNIL recommande de conserver les informations permettant de prendre en compte l’opposition des personnes dans le cadre de la prospection par téléphone (sans centrale d’appel automatique) pendant au moins 3 ans. Il est important de ne conserver que les données strictement nécessaires et de respecter le principe de minimisation des données.